Automat’tic (Audrey)

A force de me prendre des coups en séparant des enfants devenus fous, je vais finir par enfiler mon casque et mes gants de boxe à la récré !
C’est l’escalade de la violence/ le sang, les larmes dégoulinent, l’école n’est plus qu’ un champ de mines…La violence les aspire puisqu’ils la respirent et on peut s’attendre au pire vu qu’on a rien d’autre à proposer…

Ils ont détruit les toilettes de l’école, quel symbole !
Message sous-jacent ? Au choix : Vot’société c d’la merde ! Arrêtez d’nous prendre pour des merdes !
L’ascenseur social est en panne et faut monter les 20 étages à pied à condition d’être en bonne santé Quelle société !
Après on s’étonne qu’on squatte en bas, comme ces gars qui tiennent les murs depuis 20 ans

L’Etat peut braquer ses caméras sur les coursives et les halls mais pas extraire les idées subversives à coup d’flash-ball . Ces épouvantails qu’ils agitent ne sont que statues d’argile qui s’effritent….

A force de taffer avec des résignés, j’suis devenue blasée avant d’avoir essayé de lutter !
Autant aller voir du côté des battants, des militants même si on est qu’une petite poignée, ça redonne de l’énergie quand on agit !
Mes collègues se plaignent des conditions de travail mais vont faire du shopping ou restent chez elles à se reposer les jours de grève, la société de consommation aurait-elle eu raison de ce moyen d’action ?
A les écouter, la grève ça sert à rien de toute façon.
En effet, g vérifié ce matin en Ag, on a rien obtenu depuis 13 ans, 3000 postes pour le département apparemment, et depuis on se bat non plus avancer mais pour ne pas reculer !

Les lendemains ne chantent plus, ils se font siffler par des masses résignées
Tentée de vivre en autarcie quand j’vois la foule d’automates en sursis,
troupeaux guidés par la peur de finir au trou ou d’y laisser sa peau !
Troupes désarmées, décérébrées dont voici le credo, le ciment : « on peut pas vivre autrement »,
tant pis pour les affranchi-e-s qui savent au fond d’eux qu’on nous ment et crèvent à petit feu
Tous ces gens qui font la même chose au même moment, c tellement déprimant !
Des soldes aux sports d’hiver, en passant par les bouchons quand on veut s’mettre au vert ;
normal quand on travaille tous aux mêmes horaires !
Distributeur automatique de bonheur à l’ère libérale atomique or la carte est bleue comme l’uniforme des flics,
Tu croyais trouver l’amour en 2 clics ? T’es tombée sur un plouc, t’as pris une grosse claque donc t’as pris tes clics et tes clacs et t’es allée raconter ta vie sur Facebook !
A l’ère de du tout numérique et des puces électroniques
la vie n’est pas systématique, la mort est magnétique
j’veux débrancher mes fils de mélancolie mais j’me prends les doigts dedans.

Attentat-suicide trash, ou massacre à la kalash
g comme une en vie d’tirer dans c’tas d’clones / mais g pas envie d’finir ma vie en taule
alors j’tire des taffes sur mon cône, stone, fuyant la lucidité mordante du jour, délestant mon coeur trop lourd pour continuer à créer, inventer d’autres mondes quand le monde normé nous enserre de ses bras si énormes qu’on n’a plus l’espace de penser en dehors des chemins tout tracés
Je cherche des chemins de traverse mais c’est l’impasse ! La pensée unique menace !
J’veux pas rentrer dans l’moule parce qu’il y a déjà foule et que g besoin d’espace !

Par instinct de survie, j’me retrouve au bord du monde, esclave en fuite
pour élargir l’horizon, je trace des lignes de fuite, m’offrant une échappée belle dans ce système cruel !
Quand l’utopie perd ses pétales, j’perd les pédales, plus rien à donner dans ce monde à gerber, tout est à prendre, tant de violence à rendre !
Rentrer dans l’tas, j’rêve que d’ça ! Puis je tâche de redescendre…
Rester sur les berges et se battre contrer la machine rend barge donc je gamberge, g les idées larges ! J’retourne niquer l’système de l’intèrieur parce que g pas trouvé cet ailleurs
A base de sabotage, ni de l’Etat ni du patriarcat je ne serais l’otage !

Audrey

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s