Casse toi (Jade)

voilà un texte écrit par Jade, qu’il nous a semblé interessant de partager

J’suis fatiguée.

J’suis fatiguée
d’toujours entendre les mêmes paroles
dans les mêmes bouches interchangeables

J’suis fatiguée
que tu m’demandes de t’expliquer
sur un ton qui m’laisse just’ le droit
d’me justifier

J’suis fatiguée
qu’touvres ton crachoir
à déverser ta vérité
ki’est rien qu’un flot d’obscénité

J’suis fatiguée
d’ta séduction qui m’fait sentir
qu’j’suis qu’un objet trop sulfureux
à consommer pour pouvoir’dire que t’as osé
puis à jeter une fois torché
ton désir de curiosité

Si y’avait qu’toi j’compatirais
mais toi t’es trop nombreux
mais toi t’es trop partout
et t’en d’viens étouffant

Tu m’pompes trop d’air pour te parler
j’ai plus les nerfs pour t’écouter
on n’a plus rien à partager
j’ai plus qu’mes poings à t’accorder
alors maint’nant j’te dis
CASSE TOI

Toi le collectionneur
qui vient me proposer
une place de choix
pour décorer ton salon queer
entre un dick’clit
déniché à San Francisco
et un trophée d’trente centimètres
qu’on a chassé en terre d’Afrique
CASSE TOI

Toi l’hétéroflic
qui peux pas t’empêcher d’vouloir me contrôler
ça fait pas trois minutes que tu m’as rencontrée
et déjà tu m’infliges un interrogatoire
sur la conformation d’mes organes génitaux
et l’usage que j’en fais
CASSE TOI

Toi le relou
qui la ramène pour nous draguer
tu crois capter qu’suis pas une meuf
et tu t’empresses de te blâmer
d’m’avoir parlé au féminin
en pensant qu’pour oser porter
une mini jupe à ras d’la chatte
faut qu’je sois sévèr’ment burnée
alors c’est du respect
d’passer au masculin
et puis t’espères un peu
qu’les copines qui m’entourent
ki’ont l’air si libérées
j’pourrais les faire tourner
CASSE TOI

Toi le mec hétéro
et toi parfois ma soeur lesbienne
complexéE d’fantasmer sur les bites
et voilà qu’faire du sexe avec moi
c’est l’occasion d’assouvir ça
en f’sant l’impasse
sur tout c’qu’il peut y’avoir autour
CASSE TOI

Toi le psy à deux balles
deux balles ça prend beaucoup d’espace
t’entends qu’j’te crache
ma misandrie droit dans ta face
et t’en conclus l’air consterné
que j’fais d’l’auto détestation
CASSE TOI

Toi l’homme lesbien
qui ose t’assoir sur mon vécu
un peu forcé d’mec hétéro
que tu ventouses pour faire gober
ton imposture déliquescente
en f’sant gouin gouin
CASSE TOI

Toi mon allié pédé
qui viens m’faire un baiser
quand on s’croise en soirée
au bar LGBT
tes lèvres sur ma bouche
c’est d’la complicité
t’es sur que touts comptes faits
on est du même coté
elles ont quand même pas pu
me lobotomiser
ces gouines exacerbées
qu’j’m’obstine à fréquenter
la partie n’est pas jouée
j’suis pas encore castrée
CASSE TOI

Toi le pro-féministe
qui tient à m’remercier
pour ma contribution à ta déconstruction
avant d’aller clamer qu’ça y est j’l’ai confirmé
on peut avoir des couilles et avoir trop la classe
CASSE TOI

Toi l’sociologue toi l’ethnologue
toi l’monstrologue en faculté
qui prend d’la voix pour m’imposer
comme un sujet digne d’intérêt
dans ton cénacle académique
tu choques tes pairs
compromettant ta belle carrière
en m’étalant sur ta paillasse
mais à s’prix là
on parl’ra d’moi dans les traités
et j’serai moins stigmatisée
alors j’dois t’remercier
quand tu veux m’disséquer
CASSE TOI

Toi l’universaliste
qui va jouer les teubés
quand tu peux pas rentrer
dans nos non mixités
t’exhibes tes arguments
le communautarisme
c’est d’la reconduction
on cautionne l’exclusion
s’fermer c’est pas fécond
on construit des ghettos
tu vas cracher ton jus
jusqu’à s’k’on pête les plombs
à moins qu’on t’pète les dents
CASSE TOI

CASSE TOI

CASSE TOI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s