ce soir (Jade)

texte écrit par Jade pour la soirée de cloture du printemps lesbien à Toulouse, soirée « slam + video » organisée par Barbara de Teledebout, où étaient invitées un crew de gouines/lesbiennes cisgenres : 4 slammeuses (dont certaines du collectif), et 2 VJs. Le texte a été dit sur scene par 2 des slammeuses.

Ce soir, je slamme pour vous.
Je slamme pour vous, les rebelles enragées qui m’ont prêté leurs bras pour saboter l’aiguillage.
Je slamme pour vous, les Fem aux cheveux noirs, les Butch à bonnet, les Andro à capuche, les Punk à crête, vous les reines qui m’ont laissé caresser leur couronne.
Je slamme pour vous, les chanteuses qui hurlent, les gratteuses qui arrachent, les batteuses qui déchirent, les bassistes qui accélèrent, les VJ qui démontent et les DJ qui mordent quand un mec croit pouvoir leur prendre la console.
Je slamme pour vous, les invisibles qui ont grave la classe quand elles poussent enfin la porte de ce placard où nous sommes si longtemps restées enfermées.
Je slamme pour vous, les routardes mal lavées qui m’ont emportée dans leurs camions, les stoppeuses aux baskets trouées qui ont levé le pouce pour me rejoindre, les squatteuses sans chauffage qui m’ont ouvert les portes du sleeping.
Je plane pour vous, les complices indulgentes qui me tendent le bédo en sachant qu’elles ne le reverront pas.
Ce soir, je slamme pour vous, les copines, les soeurs, les vieilles tantes et les petites nièces qui ont forgé ma conscience.
Pourtant, ce soir je ne suis pas là.
Je ne suis pas là parce que ce soir, ici, il y a aussi celles pour qui on est une femme à force qu’ils vous l’aient toujours dit.
Je ne suis pas là parce que ce soir, ici, il y a aussi celles pour qui une femme trans, c’est un imposteur qui s’infiltre pour corrompre le combat et convoiter le corps des gouines, c’est un simulacre trop facilement repérable, c’est une expression malvenue de l’hégémonisme masculin.
Ce soir, pour vous qui pourriez me voir ainsi, je ne suis pas là.
Je ne suis pas là parce que ce soir, vous aussi, vous qui pourriez me voir ainsi, vous êtes venues vous laisser emporter par ce slam de fond qui nous rend toutes plus fortes.
Je ne suis pas là parce que face à vous, ce soir, je n’ai pas à être un obstacle.
Je ne suis pas là parce qu’en dressant l’inventaire impitoyable de tout ce que je ne saurais pas être, vous m’avez appris à me taire.
Alors, pour moi, ce soir, m’absenter, c’est le seul moyen de reconnaître que par votre regard hostile qui ne tolère aucun outrage, vous aussi, vous avez contribué à me construire. C’est le seul moyen de slammer pour vous, pour vous aussi.
Sans vous, les barbares irréductibles que personne ne condamnera à la retraite, je ne serais peut-être pas totalement devenue celle que je suis.
Ce soir, si je ne suis pas là, c’est pour vous dire ce que je vous dois.

Jade

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s